fbpx
Escalier & Sol Parquet

Pose parquet flottant : comment poser un parquet flottant + Prix

Dans le cadre d’un projet de construction ou de rénovation, le choix de revêtement de sol constitue souvent un casse-tête.

En effet, les alternatives sont nombreuses et chaque solution a ses spécificités, avantages et inconvénients. Toutefois, il est constaté depuis plusieurs années que le le parquet est une option toujours appréciée.

Actuellement, de plus en plus de ménages sont favorables à la pose parquet flottant ou parquet contrecollé. Avant de décider en faveur de cette option, quelques questions méritent réflexion :

  • Quelle technique utiliser ?
  • Cette solution de revêtement de sol est-elle coûteuse ?

Le parquet flottant, une solution de revêtement aux multiples atouts

Le parquet flottant constitue une solution de revêtement esthétique et intemporel. De plus, il s’adapte à tout style de décoration.

 Outre ses avantages esthétiques, le parquet flottant propose également des avantages économiques, étant donné qu’il est accessible à un coût abordable. Le prix d'un parquet flottant est souvent inférieur à celui d’un parquet en bois massif.

Selon les spécialistes dans l’art de la décoration et de l’aménagement d’intérieur, ce type de parquet offre plus d’avantages qu’un parquet en bois massif.

Comme le bois massif, le parquet flottant offre de la chaleur dans un ménage. Il est constitué de 3 couches de bois collées les unes sur les autres.

La couche supérieure d’un parquet flottant, appelée couche d’usure, est constituée de bois noble, tandis que les parties inférieures sont en général en fibres de bois de haute densité (panneaux HDF) (1).

poser du parquet

Parmi les catégories de bois qui sont fréquemment utilisés pour la conception de parquet flottant, nous citons :

  • chêne,
  • hêtre,
  • robinier,
  • érable,
  • châtaignier.

Toutefois, il est possible d’utiliser des essences exotiques comme :

  • le bambou,
  • doucier,
  • teck,
  • teck,

La facilité de pose est un des avantages du parquet flottant. Les interventions pour la mise en place de ce type de revêtement se font rapidement.

Le parquet flottant est compatible avec tous les types de sols et peut être posé sur un revêtement déjà existant.

Quelle technique utiliser pour poser du parquet flottant ?

Les travaux de mise en place de parquet flottant sont souvent confiés à un professionnel qualifié. Cependant, un bon bricoleur peut tenter de faire l’expérience en disposant des bons équipements à savoir :

  • sous couche parquet,
  • ruban adhésif,
  • colle mastic,
  • isolant phonique,
  • film polyane,
  • équerre,
  • marteau,
  • pistolet extrudeur,
  • perceuse, 
  • scie sauteuse,
  • tire-lame,
  • cale de frappe,
  • cales de dilatation de 8 millimètres.
sous couche parquet

Après avoir réuni ces objets, il vous faut faire acquisition du parquet correspondant à vos besoins en ce qui concerne les coloris, la taille et bien sûr le budget.

Pour la pose proprement dite, il convient de procéder par étape. Toutefois, avant tout, le sol doit être bien préparé.

Vous devez travailler sur une surface propre, sèche et plane. C’est pourquoi un film d’étanchéité (2) peut s’avérer nécessaire. Une fois que vous vous êtes bien préparé, les étapes à suivre sont :

Pose de sous couche 

La sous couche peut être présentée comme des rouleaux à dérouler, mais peut aussi se décliner en dalles à poser. Pour sa pose, il convient alors de respecter les consignes du fabricant.

Il est conseillé, autant que possible, de poser la sous couche de manière progressive, au cours de l’avancement de l’installation du parquet.

Si votre parquet est à installer sur du béton, il faut procéder à la pose de film d’étanchéité polyane avant de vous occuper de la sous couche. Le film doit être maintenu avec de l’adhésif.

Toujours dans l’étape de pose de sous couche, une sous couche phonique favorise l’isolation acoustique d’une pièce. Elle se fixe avec du ruban adhésif.

Pose des lames

Pour un résultat exceptionnel, la mise en place des lames doit se faire avec un maximum de précautions. D’abord, poser des petites cales tout au long des murs de la pièce, en vue de compenser l’effet de dilatation.

Contre le mur le plus droit, posez une lame de parquet, bloquez celle-ci en utilisant des cales. Faire bien attention, car la pose de la première rangée de lames détermine la qualité du reste du travail.

Puis, emboîter les lames de parquet les unes dans les autres, en sachant que les lames sont à légèrement décaler d’une rangée à une autre. La chute de la première rangée sera utilisée pour commencer la rangée suivante. Une cale de frappe permet de bien clipser les lames entre elles.

Dans le cadre de la pose de la dernière rangée, vous devez découper vos lames en longueur en respectant l’espace de dilatation. Avoir à portée de main une scie sauteuse est utile pour les découpes ponctuelles.

Lorsque tout est bien en place, attendre une heure avant de retirer les cales que vous avez positionnées au début des travaux. La colle mastic sert pour fixer vos plinthes. Pour terminer, vous pouvez vous débarrasser des traces de collage. Pour ce faire, utilisez un chiffon humide.

Remarque: Il est conseillé de faire en sorte que le sens des lames suive la lumière de la pièce. Il convient alors que le sens des lames soit perpendiculaire au mur comportant le plus de fenêtres.

Pour la pose de parquet flottant dans un couloir ou dans une pièce sans fenêtre, le positionnement des lames doit suivre le sens de la longueur.

Estimer les dépenses pour la pose parquet

Aujourd’hui, le prix d’un parquet flottant varie entre 50 euros et 150 euros/m². Le prix varie selon les matériaux et spécificités des lames.

 Pour faire acquisition d’un parquet flottant pas cher, mais de qualité, il convient de comparer plusieurs offres avant de se décider.

Les produits de la classe entrée de gamme vous coûteront, environ, de 15 euros à 35 euros/m². Un parquet flottant milieu de gamme est actuellement estimé à un prix entre 35 euros et 70 euros/m².

Si vous voulez vraiment miser sur la qualité, la durabilité et l’esthétique, si votre budget le permet, il vaut mieux opter pour un parquet flottant haut de gamme, accessible à partir de 70 euros et plus le m².

Si vous voulez engager un professionnel pour garantir une qualité de pose plus que satisfaisante, il faut ajouter au prix du matériel le coût de la main-d’œuvre. Il est facile de trouver des spécialistes pour ce genre de prestation.

Vous pouvez demander un devis gratuit en ligne pour mieux préparer un budget suffisant. Le coût de l’installation varie en fonction de l’entreprise spécialisée.

Pose parquet flottant : comment poser un parquet flottant + Prix
5 (100%) 12 votes

Rédiger un commentaire